Spectacle intime à Tadoussac – Une première réussie avec Kevin Parent

Spectacle intime à Tadoussac – Une première réussie avec Kevin Parent

Une complicité évidente unit le chanteur et son ami et complice le batteur Michel Roy. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Tadoussac – La programmation estivale du Festival de la Chanson de Tadoussac a débuté le mardi 10 juillet dernier avec nul autre que Kevin Parent, porte-parole du ROSEQ 2018. Une prestation intimiste à Tadoussac de la part de l’auteur-compositeur-interprète gaspésien.

La programmation estivale de l’heure concoctée par l’équipe du Festival de la Chanson de Tadoussac en collaboration avec le Réseau des organisateurs de spectacles de l’est du Québec (ROSEQ) est lancée. En effet, des trois spectacles à l’horaire, le premier fut celui de Kevin Parent, porte-parole du ROSEQ. « Pour moi, le ROSEQ c’est plusieurs choses. J’ai toujours aimé cet aspect d’entraide pour monter un show et les rencontres avec le public et les artistes », explique le chanteur lorsqu’on lui demande la raison pour laquelle il a accepté ce rôle et la tournée qui vient avec. « Je n’ai jamais perdu cette approche avec les gens et j’aime faire des spectacles intimes comme ce soir avec mon chum Michel qui m’accompagne», ajoute-t-il.

En effet, la formule intimiste a énormément plu à la salle presque comble ce soir-là. Kevin Parent, qui prend le temps de parler entre les chansons, s’est donc assuré de garder, tout au long du spectacle, un rapport avec les gens venus pour le voir. Sans se fier à un fil conducteur précis en guise de filet de sécurité, l’auteur-compositeur-interprète s’égare parfois dans ses discours. À l’affût des réactions de son auditoire, il demeure très près du public et prend le temps de raconter quelques histoires.

Pour ses fans inconditionnels, Kevin Parent a interprété quelques chansons de son plus récent album, Kanji, mais également ses grands classiques pour ceux de la première heure, comme Seigneur, Maudite jalousie, Wongkytong ou encore Nomade sédentaire. « Avec une tournée comme le ROSEQ, on peut se permettre ce qu’on veut. J’essaie un peu des nouvelles affaires, mais je ne veux pas non plus écœurer le peuple avec des nouvelles chansons », lance à la blague le chanteur. Kevin parent qui n’en était pas à sa première visite à Tadoussac était donc très heureux d’être revenu dans la région. D’ailleurs, il s’est également rendu à Port-Cartier, Natashquan et Havre-St-Pierre pour compléter sa tournée nord-côtière.

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des