« Tout a commencé avec La Trotte »

« Tout a commencé avec La Trotte »

Au Népal ici en compagnie de son fils David. Photo courtoisie

(J.B.) – S’impliquer et s’engager dans des causes, sous diverses formes, est pour Jacques Beauchamp une complicité au développement de sa communauté et non exclusivement une réponse à des besoins personnels.

« C’est souvent Christian (Tremblay) qui m’amène là où il y a des besoins ». Il donne en exemple la mise en place de la structure actuelle d’Opération Nez Rouge et la création de la Ligue de basketball de Forestville. Le temps qu’il a consacré à ces missions et bien d’autres comme le Boréal Loppet, il le voit comme une aide communautaire.

Et tout a véritablement commencé avec La Trotte. « Julie était impliquée comme infirmière scolaire et les réunions se faisaient à la maison. J’ai donc commencé à donner un coup de main », dit-il, se rappelant que le volontariat n’était pas dans la culture familiale en Abitibi.

Et si son action citoyenne vise à participer activement à l’évolution des organisations locales de sa communauté, Jacques Beauchamp reste sur sa faim lorsque questionné sur ce qu’il pense des dernières années sur le plan économique.

« Pour Forestville, je trouve ça désolant un peu qu’il n’y ait pas plus de projets. Ce serait intéressant de voir arriver une trentaine de nouvelles familles ».

Sans se prétendre spécialiste du développement, il voit comme option que le milieu devrait compter sur ses infrastructures pour attirer de nouveaux résidents qui verraient, selon lui, leur qualité de vie s’améliorer en venant ici, a-t-il conclu.

Notes additionnelles
Quelques notes additionnelles de l’entrevue réalisée avec Jacques Beauchamp :

Première personne qu’il a rencontrée à Forestville: Angélo Bouchard, un collègue chez Hydro-Québec.

Rosaire Lévesque : celui qui lui a présenté sa future épouse à La Brochette.

Amis coureurs au 25e Marathon de New York : Jean Boulanger et Réal Duchesne.

M. Albert : le professeur de math qui croyait beaucoup en lui.

M. Langlois : l’orienteur qui l’a guidé vers la profession d’électricien.

À l’occasion d’un triathlon que faisait Marie-Anne (sa fille) sur la Gold Coast en Australie, lui et David son fils en ont profité pour faire une petite balade en vélo de 900 kilomètres entre Brisbane et Sydney.

Lukla : une ville qu’il a visitée d’où partent les expéditions sur l’Everest.

Un voyage de rêve : un safari au Serengeti, en Afrique. Voir le glacier au Kilimandjaro…avant qu’il ne disparaisse.

Personnalités
Des personnalités qui l’inspirent: Bruny Surin, le sprinter. « Parce qu’il est propre ». René Lévesque (ancien premier ministre du Québec), à cause de son charisme.

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des