Paul Pygeon s’éteint à 67 ans

Paul Pygeon s’éteint à 67 ans

Partout où il a œuvré, que ce soit dans sa vie personnelle et sociale, ses implications bénévoles ou dans les salles de presse, Paul Pygeon laisse d’excellents souvenirs. Photo courtoisie Chantal Pigeon

Forestville – L’ex-journaliste et Forestvillois de cœur Paul Pygeon, est décédé le 30 mai dernier à l’âge de 67 ans des suites d’un cancer. Très impliqué dans sa communauté, monsieur Pygeon a été le précurseur de nombreuses réalisations pour sa ville et ses concitoyens.

Respecté et aimé de tous, Paul Pygeon a laissé un précieux héritage dans sa communauté. Il a notamment fondé la Télévision du Littoral avec Jacques Ross et Jean-Guy Pigeon et a été un pilier du Comité de spectacles de Forestville pendant de nombreuses années.

Touche-à-tout, curieux et cultivé, Monsieur Pygeon a travaillé comme gérant d’épicerie au Lac-St-Jean et en Beauce, a ensuite joint le cabinet de Jean-Pierre Dufour et Lorna Pineault notaires à titre de technicien juridique avant de faire le saut en journalisme, domaine où il a excellé pendant près de 20 ans pour le journal Plein-Jour en Haute-Côte-Nord et pour CJBR-Radio-Canada à titre de correspondant pour la Haute-Côte-Nord.

Hommage

« Comme tous les journalistes qui l’ont connu ou côtoyé, je me sens endeuillé par suite du décès de Paul Pygeon. Dans sa carrière au Journal Plein Jour, Paul se faisait un devoir de couvrir l’actualité politique et économique avec un grand sens du devoir. Il se passionnait pour son milieu et ses enjeux. La Haute-Côte-Nord avait en lui un allié sincère, intègre et passionné. Malheureusement, la maladie est venue ralentir et freiner ses activités, puis l’emporter vers un monde que nous espérons tous meilleur. Son décès est une grande perte pour la région. Mes sincères condoléances à toute sa famille », a dit Raphaël Hovington, ex-directeur de l’information du journal Plein-Jour.

Il a terminé sa carrière comme agent de développement rural à la Ville de Forestville, un travail qui le passionnait et pour lequel il s’est impliqué ardemment. La future salle de spectacles, le camping de la Baie-Verte, la petite anglicane, l’adhésion de Forestville à villages-relais, les sentiers pédestres, sont autant de dossiers qui ont bénéficié de l’expertise et l’ardeur de Paul Pygeon.

Né aux Bergeronnes, il a passé la majeure partie de sa vie à Forestville, sa ville. Il laisse dans le deuil son épouse Clémence Boudrias, sa fille Chantal, son fils Pierre-Luc et ses deux petites-filles adorées Chloé et Gabrielle. Les funérailles auront lieu en l’église St-Luc de Forestville le 9 juin prochain à 10 h 30.

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Pierre-Luc Pigeon Recent comment authors
  S'inscrire  
Me notifier des
Pierre-Luc Pigeon
Guest
Pierre-Luc Pigeon

Merci pour ce bel hommage. Venant de ses pairs et collègues, il aurait assurément apprécié.