Micheline Anctil revient à la préfecture de la MRC de La Haute-Côte-Nord

Micheline Anctil revient à la préfecture de la MRC de La Haute-Côte-Nord

Les maires de la Haute-Côte-Nord applaudissent le retour de Micheline Anctil à la préfecture. Elle sera secondée par le maire de Tadoussac Charles Breton, qui a été nommé préfet suppléant. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Les Escoumins – Le conseil des maires de la MRC de La Haute-Côte-Nord a élu Micheline Anctil au poste de préfet en séance ordinaire tenue le 28 novembre dernier. La mairesse de Forestville succède au maire de Longue-Rive Donald Perron, qui était en poste depuis le 23 novembre 2016.

C’était un secret de polichinelle depuis quelques mois déjà. Le préfet sortant et maire de Longue-Rive Donald Perron, n’avait pas caché à ses collègues qu’il ne désirait pas solliciter un second mandat à la préfecture.

Satisfait de ses deux années de mandat comme préfet de la Haute-Côte-Nord, Monsieur Perron concède que c’est un poste très exigeant. « Il y a la vie publique mais il y a la vie privée aussi. Je suis satisfait d’avoir travaillé avec l’équipe de la MRC. Ce sont eux les spécialistes dans leur domaine et je ne suis pas celui qui aime se placer en avant pour couper les rubans. Je préfère laisser ça aux gens qui ont travaillé sur les projets », a-t-il commenté après l’élection à l’unanimité de Micheline Anctil, dont la candidature a été proposée par le maire des Escoumins André Desrosiers, secondé par Lise Boulianne, mairesse de Sacré-Cœur.

Visiblement émue, Mme Anctil a simplement dit : « Merci de m’accorder votre confiance », avant de prononcer la fermeture de la séance. La mairesse de Forestville reprend donc un siège qu’elle a occupé pendant quatre ans, soit de 2012 à 2016. Elle compte favoriser une vision régionale et une grande coopération entre les municipalités. Selon elle, les municipalités de la MRC doivent travailler ensemble afin d’offrir aux citoyens des services efficaces et de qualité.

L’histoire de la préfecture en Haute-Côte-Nord

C’est une première dans l’histoire de la MRC de La Haute-Côte-Nord qu’un préfet obtient deux mandats séparés. Le premier préfet en Haute-Côte-Nord fut Aimé Dufour, maire de Sacré-Cœur qui fut élu comme préfet en 1982 jusqu’en 1985 alors qu’il fut remplacé par le maire de Forestville Arthur Sauvé qui démissionna six mois plus tard. La mairesse de Sacré-Cœur Hélène Dufour a remplacé M. Sauvé jusqu’à l’élection de Béatrice Maltais mairesse de Sault-au-Mouton qui dirigea les destinées de la MRC de 1986 à 1989. La mairesse de Sacré-Cœur Hélène Dufour pris le relais de 1989 à 1992 avant que Jean-Marie Delaunay maire de Portneuf-sur-Mer, n’entame un mandat de18 ans à la préfecture. Le maire des Escoumins Pierre Laurencelle a succédé à M. Delaunay en 2010 et fut remplacé par Micheline Anctil de 2012 à 2016.

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des