Pour des équipements spécialisés aux longs délais de livraison, Mason Graphite passe des commandes de 12,2 M$

Pour des équipements spécialisés aux longs délais de livraison, Mason Graphite passe des commandes de 12,2 M$

Le vice-président exécutif chez Mason Graphite, Luc Veilleux, a assuré que les contrats qui seront octroyés pour la construction des futures installations de l’entreprise seront donnés en fonction de « faire travailler le plus possible les gens de la Manicouagan ». Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Afin d’être prête à temps le moment venu de lancer ses opérations de production, Mason Graphite confirme qu’une commande totalisant 12,2 M$ vient d’être donnée à un équipementier et chef de file mondial des technologies du traitement des minéraux et des métaux.

La commande en question couvre environ 30 % de tous les équipements nécessaires à l’usine de traitement de graphite qui sera construite dans le parc industriel Jean-Noël-Tessier à Baie-Comeau. Elle concerne des éléments dont le délai de livraison peut s’étendre de 6 à 12 mois. On peut penser aux broyeurs, aux cellules et colonnes de flottation ainsi qu’aux épaississeurs et aux filtres.

« Ce bon de commande, une autre étape très importante, rapproche davantage le projet de construction, laquelle pourra être amorcée une fois les autorisations définitives obtenues », souligne Benoît Gascon, président et chef de la direction de la société minière.

D’autres démarches d’approvisionnement sont aussi en cours. Des bons de commande sont sur le point d’être octroyés, notamment pour des tamis, des pompes, un séchoir, un épurateur et un concasseur. Enfin, des contrats seront attribués sous peu à des entrepreneurs pour le déboisement et la préparation des deux sites d’activités.

Rappelons que le projet de Mason Graphite consiste en l’exploitation d’une mine de graphite dans le secteur du lac Guéret, à quelque 280 km au nord de Baie-Comeau, et la construction d’une usine de traitement sur le territoire urbain. Les investissements se situent à un peu plus de 200 M$ et une centaine d’emplois seront créés.

Processus d’embauche

Dès l’émission du décret gouvernemental, les démarches pour accorder les contrats pour la construction des installations seront lancées. Les travaux s’échelonneront ensuite sur une période de 9 à 12 mois.

« Tout sera fait pour faire travailler le plus possible les gens de la Manicouagan », assure Luc Veilleux, vice-président exécutif et chef de la direction financière de Mason Graphite. « Si on commence à construire cet été, l’embauche des employés à l’opération se fera dans environ un an », ajoute-t-il. Certains postes de direction devront cependant être pourvus entretemps.

Faut-il rappeler que lors d’un passage à Baie-Comeau à la fin de novembre 2017, la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, Isabelle Melançon, avait souligné que le décret gouvernement tant attendu pour le départ officiel du projet de Mason Graphite devrait être délivré au cours de l’hiver 2018.

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des