Saga à la Société des traversiers du Québec – Le NM Jos-Deschênes II s’en mêle

Saga à la Société des traversiers du Québec – Le NM Jos-Deschênes II s’en mêle

Les usagers du service de traverse Tadoussac-Baie-Ste-Catherine appréhendent le pire depuis l’arrivée des nouveaux navires propulsés au gaz liquéfié. Photo courtoisie Marc Boucher

Tadoussac – Les déboires du F-A Gauthier à la traverse Matane- Côte-Nord font craindre le pire aux usagers de la route 138 et du service de traverse Tadoussac-Baie-Ste-Catherine. « L’incident » survenu avec le système de contrôle de puissance du NM Jos-Deschênes II le soir du 5 février, met une fois de plus en doute la fiabilité des nouveaux navires de la Société des traversiers du Québec (STQ).

La STQ impute le remorquage du NM Jos-Deschênes II par son jumeau, à des ajustements de routine justifiés alors que la garantie est toujours valide, rien de plus. « Et la période de rodage se poursuivra encore quelques semaines pour le NM Jos-Deschênes II »a confirmé au journal le porte-parole de la STQ, Alexandre Lavoie.

Mardi soir dernier, lorsque le système de protection des moteurs a coupé la puissance sur le navire au départ de Tadoussac, le NM Armand-Imbeau II a procédé au remorquage pour ensuite assurer seul le service de traversier pendant plus de deux heures, puisque l’avitaillement du NM Jos-Deschênes II (d’une durée de deux heures environ) était déjà prévu à l’horaire lorsque débutent les départs aux 40 minutes.

Alexandre Lavoie prévient que le NM Jos-Deschênes II peut faire l’objet de mises au point supplémentaires au cours des prochaines semaines. Dans le cas où celui-ci serait à quai pour une période plus prolongée, le NM Jos-Deschênes I, qui est amarré au quai municipal de Tadoussac, est prêt à prendre la relève.

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des