Motoneige – La Croix-Rouge canadienne partage quelques consignes de sécurité

Motoneige – La Croix-Rouge canadienne partage quelques consignes de sécurité

Forestville – Durant le congé des Fêtes, la Sûreté du Québec a rapporté de nombreuses collisions de motoneiges et incidents tragiques liés entre autres, à l’immersion en eau froide. Devant ce triste constat, la Croix-Rouge canadienne émet quelques conseils de sécurité afin d’informer la population sur les risques à ne pas prendre inutilement dans la pratique de ce loisir très populaire sur la Côte-Nord.

Chaque année, des motoneigistes perdent la vie dans des accidents tragiques qui auraient pu être évités. Les motoneiges sont des véhicules qui peuvent circuler à très grande vitesse dans un milieu naturel présentant des dangers de toutes sortes. Les motoneigistes risquent donc de se blesser ou même de mourir en cas de collision ou d’immersion en eau froide. Question de bien planifier vos sorties, la Croix-Rouge canadienne émet quelques conseils de sécurité.

Il est important de se familiariser avec le terrain et porter un équipement de protection adéquat. Les motoneigistes doivent éviter de circuler dans l’obscurité car il est plus difficile de détecter les conditions dangereuses.

Avoir sur sa motoneige un équipement de sauvetage comme des pics à glace, une corde, un téléphone cellulaire ou satellite et une trousse de secours en cas d’urgence. Une lampe de poche, des allumettes hydrofuges, un briquet, une boîte à outils, des bougies et une couverture de survie sont des articles qui pourraient s’avérer très utiles et même assurer la survie de personnes dans certaines situations. Vérifier l’état de la glace en s’assurant que l’épaisseur est d’au moins 25 centimètres avant de s’engager sur un plan d’eau en motoneige est crucial. Les motoneiges sont lourdes et la glace doit être épaisse pour soutenir leur poids. Il est préférable d’être accompagné lors de toute sortie en motoneige, de sorte que l’on puisse être secouru au besoin. Il est important de suivre la rive et de garder une distance de 15 mètres entre les motoneiges. Finalement la Croix-Rouge canadienne recommande aux motoneigistes de ne pas consommer de l’alcool avant ou pendant une sortie en motoneige et de reporter la sortie en cas de fatigue. Pour plus de conseils afin d’éviter des événements tragiques, visitez le www.croixrouge.ca.

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des