Fondation du Centre de santé des Nord-Côtiers – Petits et grands projets qui font la différence

Fondation du Centre de santé des Nord-Côtiers – Petits et grands projets qui font la différence

La présidente du Cercle des fermières des Escoumins, Hélène Arpin remet l’écharpe « Sel de mer » à Gilberte Rioux. Celles-ci seront remises à la Maison de la Famille de Longue-Rive. Photo TVR7

Les Escoumins – Que ce soit le don d’écharpes ou porte-bébés destinés aux mères du territoire ou des appareils médicaux plus sophistiqués, le but est le même pour le conseil d’administration de la Fondation du Centre de santé des Nord-Côtiers : améliorer la qualité de vie et la santé de la population de la Haute-Côte-Nord.

Marie-Claude Bouchard est présidente de la Fondation du Centre de santé des Nord-Côtiers depuis quatre ans. Bon an mal an, c’est une somme qui avoisine les 7 000 $ récoltée par la Fondation au gré des activités au programme pendant l’année. « Depuis que je suis en poste, nous avons fait des activités comme des sorties en raquettes avec feu, chocolat chaud et grignotines ainsi que le souper de crabes de la Fête des Mères qui est très apprécié. Nous en serons à la 3e édition cette année et cette activité rapporte en moyenne 3 000 $ », précise madame Bouchard.

L’an dernier, la Fondation a commandé des écharpes ou porte-bébés au Cercle des fermières des Escoumins. Ce sont 8 écharpes qui ont été réparties aux Escoumins et à Forestville et mis à la disposition des jeunes mamans plus défavorisées. Pour les achats de 5 000 $ et moins, la Fondation a carte blanche et s’appuie sur les demandes du comité de médecins. « Par exemple, si nous achetons des fauteuils gériatriques, nul besoin d’autorisation. Nous devons fournir un compte-rendu au CISSS Côte-Nord mais sans plus », dit Mme Bouchard. Pour les sommes dépassants les 5 000 $, le processus est plus ardu cependant. « Avant nous passions par l’Agence mais depuis la fusion des CISSS, c’est un peu plus compliqué. Il y a un délai qui peut aller jusqu’à deux ans puisque c’est le ministère qui doit valider nos demandes », explique Marie-Claude Bouchard.

Les délais plus longs

Le prochain achat anticipé par la Fondation du Centre de santé des Nord-Côtiers, sera dédié au CISSS Côte-Nord pavillons Les Escoumins et Forestville. Il s’agit de deux appareils de surveillance pour la tension artérielle pour chaque établissement, communément appelés des « holter », au coût de 3 000 $ chacun, une demande du comité de médecins. « Actuellement, lorsqu’un médecin soupçonne un patient de problèmes de tension artérielle, ce dernier doit se rendre à Chicoutimi ou La Malbaie pour l’installation de cet appareil. Cela engendre des coûts pour le système et pour le patient », ajoute Mme Bouchard.

Un conseil d’administration renouvelé

Actuellement, un certain mouvement est constaté au sein du conseil d’administration de la Fondation du Centre de santé. « Nous étions 9, mais deux départs sont prévus très bientôt tandis que trois nouvelles recrues ont intégré la Fondation. Il s’agit du docteur Stéphanie Thibault, instigatrice du Tournoi de curling, Isabelle Gauthier et Mélanie Talbot », précise la présidente de la Fondation. Cette dernière tient d’ailleurs à remercier publiquement Stéphanie Thibault, Odette Bouchard, Pâquerette Tremblay et Jacques Gauthier ainsi que tous les bénévoles qui ont contribué à la réussite du Tournoi de curling.

Et pour le docteur Thibault, c’est une association toute naturelle pour elle qui est aux premières loges quant aux bienfaits de la Fondation dans la communauté. « C’est Dre Myriam Tardif Harvey des Escoumins qui m’a parlé de la Fondation en premier. Et comme il n’y avait personne de Forestville au CA, et sachant tout ce que la Fondation peut faire pour nos établissements, l’engagement a été naturel. J’ai toujours été impliquée dans ma communauté, c’est de la belle énergie. Je surfe encore sur la vague de samedi, quelle participation et engagement des gens j’ai beaucoup été touchée! On remet ça pour 2019 !».

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des