Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan part en campagne avec une cible de 640 000 $

Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan part en campagne avec une cible de 640 000 $

Emmy Foster, Patrick Lapointe, Mathieu Pelletier et Claude Deschênes sont les têtes d’affiche de la nouvelle campagne de Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan. Photos Le Manic

Baie-Comeau – Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan part en campagne avec l’objectif d’amasser 640 000 $ d’ici la fin de janvier 2019. Pour y parvenir, l’organisme compte sur la générosité de la population et sur l’engagement de tous les instants de Mathieu Pelletier, Patrick Lapointe et Claude Deschênes, en plus de celui d’Emmy Foster dans le rôle d’ambassadrice jeunesse.

Le 20 septembre, c’était jour de lancement de la campagne 2018-2019, qui se tiendra sur le thème Agissez ici avec cœur. L’heure était à la fête avec le dévoilement des quatre têtes d’affiche et de l’objectif. « La campagne Centraide, c’est d’être partout à la fois, donc, ça prend beaucoup de personnes », a précisé Josée Mailloux, directrice générale de Centraide.

Directeur du service aux entreprises de la Banque Nationale, Mathieu Pelletier, fait équipe avec Patrick Lapointe, propriétaire de Go Média Pub, et Emmy Foster, agente de développement au Service de la culture et des loisirs de la Ville de Baie-Comeau, pour encourager les dons dans la Manicouagan.

En Haute-Côte-Nord, le fondateur de la Ferme 5 Étoiles, Claude Deschênes, prend le bâton du pèlerin pour une deuxième année, bien déterminé à augmenter les dons recueillis dans son secteur. Comme l’a si bien mentionné Mme Mailloux, M. Deschênes veut être là cette année pour récolter les graines semées lors de la dernière campagne.

Rappelons que 643 000 $ ont été récoltés par Centraide en 2017-2018, sur un objectif de 620 000 $. Bon an mal an, les deux tiers du résultat proviennent des prélèvements sur le salaire. Près de 35 organismes sont soutenus par Centraide. Ils viennent en aide à 19 000 personnes dans les deux MRC.

Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan a beau occuper le deuxième rang chez les Centraide au Québec avec un don per capita de 14,75 $, « on a un manque à gagner de 200 000 $ à 250 000 $ par année pour combler les besoins », affirme la directrice générale. Ce montant correspondant à l’écart entre les demandes d’aide financière et le soutien consenti.

Nouvelle orientation
Il y aura moins d’activités de financement qu’à l’habitude dans les prochains mois. Certaines ont notamment été regroupées. Au total, une dizaine d’événements-bénéfice sont inscrits à la programmation.

Quelques nouveautés seront proposées, comme un tournoi de volleyball black light couronné d’un karaoké spécial des années 80/90 organisé par la Sûreté du Québec au début de novembre, ou encore le yogathon.

Aussi, la soirée de clôture de la campagne se déroulera sur le thème des saveurs du monde.

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des