Le CISSS atteint la cible de son plan de retour à l’équilibre

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Le CISSS atteint la cible de son plan de retour à l’équilibre
Directeur des ressources financières et de la logistique, Jean-Philippe Comtois indique que le CISSS de la Côte-Nord est aux prises avec un déficit structurel autour de 15 M$. (Photo : courtoisie)

Baie-Comeau – Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord a réussi à faire des économies de 1,4 M$ au cours de l’année 2018-2019, atteignant ainsi la cible fixée dans son plan de retour à l’équilibre budgétaire de 9,2 M$, auquel il reste encore deux ans.

« C’est de l’optimisation de services et une saine gestion des fonds publics », a souligné le président-directeur général de l’établissement, Marc Fortin, lors de la séance de mars du conseil d’administration. Il a insisté sur le fait que ces économies n’ont pas été réalisées par la suppression de services.

Pour l’exercice 2019-2020 qui vient de commencer le 1er avril, la barre est fixée à 4,3 M$. Il s’agit d’un enjeu de taille, mais l’organisation est confiante de relever le défi. Enfin, l’année 2020-2021 devrait permettre de nouvelles économies de 3,5 M$ permettant de ramener le déficit à zéro grâce aux mesures de réductions de dépenses mises de l’avant avec l’aval du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Déficit anticipé

Le CISSS se dirige toujours vers un déficit anticipé de 15 M$ pour l’exercice qui vient se terminer à la fin mars, comme il l’avait déjà annoncé en octobre. Sans les efforts de rationalisation de 1,4 M$, le manque à gagner aurait bondi d’autant.

Directeur des ressources financières et de la logistique au CISSS, Jean-Philippe Comtois explique que bon an mal an, l’établissement est aux prises avec un déficit structurel autour de 15 M$. Les pourparlers se poursuivent avec le MSSS pour l’obtention d’un financement ajusté à sa réalité.

On se souviendra qu’en mars 2018, Québec avait accepté de verser un montant de 13,9 M$ pour permettre à l’établissement de finir l’exercice 2017-2018 en équilibre budgétaire. Le déficit de 14,5 M$ alors prévu avait pu être effacé totalement puisque les 600 000 $ restants concernaient des immobilisations inscrites aux livres et non des opérations courantes.

Avec son plan de redressement, l’objectif du CISSS vise l’atteinte du déficit zéro. « Actuellement, la cible, c’est d’arrêter d’en faire (des déficits). On se concentre pour arrêter d’en créer », confirme M. Comtois.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des