Laurence veut honorer la mémoire de son père et son frère décédés par suicide

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Laurence veut honorer la mémoire de son père et son frère décédés par suicide
Laurence Verreault souhaite honorer la mémoire de son père et son frère, décédés par suicide, en terminant le livre de recettes commencé par David Verreault avant son décès en 2014. Elle veut le faire imprimer et verser les profits de sa vente pour la prévention du suicide. (Photo : courtoisie)

Baie-Comeau – Laurence Verreault a 15 ans. Quatre ans après avoir perdu son père par suicide, son frère s’est enlevé la vie à son tour il y a un mois. Pour honorer la mémoire de ces deux passionnés de cuisine, elle mijote un beau projet : un livre de recettes dont les profits iront pour la prévention du suicide.

Alexandre Verreault a commis l’irréparable le 3 mars dernier à l’âge de 22 ans. Il était chef cuisinier au bistro La Marée haute de Baie-Comeau. David Verreault est décédé le 21 janvier 2015 à l’âge de 48 ans. Il était directeur général du Centre national des naufrages du Saint-Laurent à Baie-Trinité.

« Mon père avait commencé à écrire un livre de recettes, mais n’avait pas eu le temps de le finir. C’était pour donner à ses proches et sa famille. Avec le décès d’Alexandre, j’ai pensé, avec ma mère, à le finir. Je vais ajouter des recettes de mon frère pour que je puisse dire que c’est en hommage aux deux. Je veux le vendre et donner l’argent à la prévention du suicide », raconte l’adolescente de Baie-Trinité, d’un ton posé et déterminé.

Dans le livre à voir le jour, Laurence a l’intention de publier des photos de son père et de son frère en train de cuisiner. Elle veut aussi y retrouver un texte qu’elle compte écrire pour expliquer sa démarche et « raconter mon histoire tragique avec la perte de mon père et de mon frère », dit-elle.

Un souper gastronomique à la mémoire du chef Alexandre sera organisé le 12 avril par le bistro La Marée haute et le Centre de prévention du suicide de la Côte-Nord. Les profits seront versés à l’organisme. Laurence et sa mère y prendront part. L’adolescente espère pouvoir y prendre la parole pour parler de son projet et en mousser ainsi la vente une fois qu’il sera en circulation.

Passionné par la cuisine

David Verreault et sa veuve, Diane Lebrasseur, cuisinière et maman de Laurence, ont exploité un restaurant pendant trois ans à Baie-Trinité. Le défunt n’était pas cuisinier de métier, mais « il aimait vraiment beaucoup ça cuisiner », affirme Laurence.

Avant de mourir, David Verreault avait eu le temps de transcrire une centaine de ses recettes dans un programme de traitement de texte sur sa tablette. En se basant sur un livre dans lequel il avait colligé ses recettes à la main, l’adolescente estime qu’il en resterait une vingtaine à ajouter. « Dans son livre, il a des recettes de famille et ses recettes préférées », précise-t-elle.

« Mon père aimait bien essayer de nouvelles choses. Il essayait tout plein de recettes et y allait avec son instinct », se souvient-elle, en relevant notamment une sauce à pizza de son cru.

La jeune fille, qui a hérité de la passion de sa famille pour la cuisine, mais principalement pour la pâtisserie, a l’intention de mettre la main sur des recettes de son frère. Elle sait qu’il les conservait sur sa tablette. Une fois qu’elle les aura ajoutées au livre déjà commencé par son père, elle estime qu’elle aura facilement 180 à 200 recettes.

L’impression maintenant

Pour mener à terme son projet, Laurence devra dénicher un imprimeur avec les coûts que cela amènera. Diane Lebrasseur s’occupera du volet financement du projet de sa fille.

Différentes perches seront tendues afin d’intéresser des bailleurs de fonds. La municipalité de Baie-Trinité sera interpellée. Laurence ajoute que sa mère tentera de sensibiliser un imprimeur à l’histoire de l’adolescente et à la cause qu’elle fait sienne : la prévention du suicide.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des