Un lexique français-innu au cégep de Baie-Comeau

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Un lexique français-innu au cégep de Baie-Comeau
D’ici trois ans, le cégep de Baie-Comeau aura un lexique spécialisé français-innu. (Photo : Le Manic)

Baie-Comeau – Le cégep de Baie-Comeau a reçu une subvention significative de près de 250 000 $ de l’Office de la langue française pour produire un lexique spécialisé des études collégiales en français et en innu.

Cette aide financière de 246 278 $ provient du programme Le français au cœur de nos ambitions. Le lexique ne sera pas seulement destiné aux étudiants innus du cégep de Baie-Comeau, mais aussi à tous ceux des autres établissements scolaires de la province.

Si ce lexique est nécessaire, c’est parce que plusieurs concepts abstraits propres à des domaines d’études précis n’ont pas d’équivalent en innu.

« Les enseignants nous disent que le principal problème pour les Innus, c’est de comprendre les concepts abstraits », a souligné la conseillère pédagogique à l’amélioration du français au cégep, Julie Maltais.

« Cette incompréhension lexicale leur demande une gymnastique intellectuelle qui crée un obstacle supplémentaire à la réussite de leurs études », a-t-elle fait valoir en rappelant que pour la plupart des Innus, le français est une langue seconde.

Des illustrations seront aussi ajoutées au lexique afin de répondre à la manière d’apprendre des Innus. En effet, des études démontrent que les élèves innus « seraient culturellement plus visuels que verbaux et plus kinesthésiques que logico-mathématiques ». Selon Mme Maltais, outre les Innus, ce lexique « va aussi aider d’autres types d’apprenants qui ont besoin d’illustration » pour comprendre un concept.

Neuf programmes

Ce lexique, qui sera disponible en format papier et en format électronique, visera neuf programmes d’études en particulier, soit éducation spécialisée, éducation à l’enfance, sciences humaines, soins infirmiers, administration, sciences de la nature, génie civil, électronique industrielle et arts, lettres et communications.

« On va débuter en août prochain et on va faire trois programmes par année pendant trois ans », a souligné la conseillère pédagogique. Une fois le lexique complété, les enseignants du cégep seront formés à son utilisation.

Certaines personnes du côté de la communauté innue se sont déjà montrées intéressées à participer à l’élaboration de ce lexique, mais les ententes restent à conclure. Mme Maltais veut aussi travailler directement avec les étudiants, « pour savoir ce qui les embête et en profiter pour apprendre un peu de langage innu. »

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Branda Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Branda
Guest
Branda

Bravo! J’en veux un , je veux apprendre