Émile Bilodeau s’éclate aux Escoumins

Par Karianne Nepton-Philippe
Émile Bilodeau s’éclate aux Escoumins
Le public l’adore et les gens de l’industrie lui reconnaissent un talent fou. Émile Bilodeau n’a pas déçu le 27 mars dernier aux Escoumins. (Photo : Journal Haute-Côte-Nord)

Les Escoumins – C’est devant près de deux cent personnes que le chanteur Émile Bilodeau s’est produit, le mercredi 27 mars dernier, sur la scène du centre multifonctionnel des Escoumins. En symbiose avec l’auteur-compositeur-interprète, jeunes et moins jeunes en sont ressortis enchantés.

Ayant littéralement conquis le cœur des Québécois avec son premier opus « Rites de passage », le jeune chanteur a revisité ses grands succès tels que « Crise existentielle », « Ça va », « Tu me dirais-tu », « Passer à tv » et « J’en ai plein mon cass », écrits lors des chemins d’écriture à Tadoussac en 2014.

Parfois accompagné de ses musiciens, tantôt en solo, Bilodeau a transporté son auditoire dans son univers, se permettant même une intrusion dans l’univers tout aussi déjanté de Jean Leloup avec « I lost my baby ».

Un habitué de la Côte

C’était une première pour Émile Bilodeau aux Escoumins mais une de plusieurs sur la Côte-Nord. D’ailleurs, le chanteur entretient une relation bien particulière avec la Haute-Côte-Nord puisqu’on l’a vu, la première fois, en 2014 lors de son passage au Festival de la chanson de Tadoussac. Alors âgé de dix-sept ans, il avait participé aux réputés « Chemins d’écriture », de Xavier Lacouture une semaine avant le Festival. Présentant seulement deux chansons le premier soir, le jeune prodige jusqu’alors inconnu du public, a épaté tous les spectateurs avec un son unique et des textes éclatés.

Il a fait un retour remarqué l’an dernier au Festival de la chanson alors qu’il a présenté deux spectacles à guichets fermés.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des