La Vallée des Roseaux repart en campagne de financement

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
La Vallée des Roseaux repart en campagne de financement
Le président du conseil d’administration de La Vallée des Roseaux prend la pose avec la présidente de la campagne de financement 2019-2020, Myriam Hotte, la responsable de L’Hospitalière, Marie-Ève Bouffard, et la coordonnatrice des soins Marie-Ève Plante. (Photo : Le Manic)

Baie-Comeau – Comme bien d’autres organismes du milieu qui comptent sur la générosité du public, La Vallée des Roseaux enchaîne les campagnes de financement. À peine la dernière campagne terminée que s’amorce déjà la nouvelle.

Les dirigeants de la maison de soins palliatifs avaient convié la presse mercredi pour tout d’abord dévoiler les résultats de la dernière campagne. Sous l’égide de trois concessionnaires automobiles, soit Nathalie Hins de Laflèche Auto Ford, François Savard de Carrefour Chevrolet Buick GMC et François Blouin, ex-proprio d’Auto Manic Honda, la campagne 2018-2019 a permis d’amasser 437 424 $.

M. Savard a souligné que La Vallée des Roseaux a absolument besoin de la générosité de la population pour poursuivre sa mission « et avec le résultat de cette campagne, vous perpétuez le succès en répondant à l’appel », a-t-il lancé à l’intention des donateurs.

Le président du conseil d’administration, Dany Belzile, se réjouissait bien sûr lui aussi du résultat, mais rappelait que La Vallée a conclu son exercice financier avec à peine quelques milliers de dollars de surplus, sur un budget de plus de 1,3 M$, dont 60 % provient des contributions du public.

Une grande famille
Les rênes de la campagne de financement 2019-2020 ont été confiées à Myriam Hotte, directrice générale adjointe au Groupe conseil TDA.

« Chez TDA, on dit souvent qu’on est une grande famille. En tant que famille, on veut redonner à la communauté qui nous a tant donné », a lancé la présidente de la nouvelle campagne de financement, ajoutant que « donner à La Vallée des Roseaux, c’est donner à soi-même ».

L’un des défis de Mme Hotte et du comité de financement sera sûrement de convaincre les grandes entreprises présentes en région d’autoriser les retenues à la source afin d’aider au succès de la campagne de financement, a fait valoir M. Belzile, tout en soulignant que les dons in memoriam sont aussi en décroissance.

« C’est de plus en plus difficile d’aller chercher ces retenues à la source de la part des grandes entreprises établies à l’extérieur », a lancé le président du conseil d’administration, qui a cité en exemple Hydro-Québec, dont le service de paie est évidemment centralisé et qui ne permet les dons avec retenue sur le salaire qu’à un seul organisme dans l’ensemble de la province.

Grâce à sa trentaine de fidèles employés, La Vallée des Roseaux a pu héberger l’an dernier 137 personnes en fin de vie. Son centre de jour L’Hospitalière, en fonction depuis cinq ans, a aussi offert ses services à une quarantaine de personnes.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des