Levée de fonds pour Alexia et Norah Tremblay – Plus de 17 000 $ sont recueillis

Photo de Shirley Kennedy
Par Shirley Kennedy
Levée de fonds pour Alexia et Norah Tremblay – Plus de 17 000 $ sont recueillis
Les Chevaliers de Colomb des Escoumins représentés par Claude Gagnon et Pierre Tremblay, entourent les parents d’Alexia et Norah, Frédéric Tremblay et Marie-Ève Morneau. Photo courtoisie

Les Escoumins – Afin d’adapter la résidence familiale à leur condition, les jumelles Alexia et Norah Tremblay des Escoumins ont fait l’objet d’une levée de fonds en 2018, qui aura permis de récolter au-delà de 17 000 $.

Atteinte elle-même d’une maladie dégénérative, Viviane Dufour de Sacré-Cœur, est une amie de la famille. Lorsque Marie-Ève Morneau, la maman des jumelles lui confie que des travaux s’avèrent nécessaires pour adapter la résidence familiale, madame Dufour s’empresse d’offrir son soutien pour lancer une levée de fonds.

Puisque l’aide financière offerte par la Société d’habitation du Québec dans le cadre du programme d’adaptation à domicile (PAD) ne couvrira pas la totalité des coûts des travaux, madame Dufour sollicite l’appui des entreprises et organismes de la région.

Au final, ce sont 17 361,70$ qui sont récoltés par divers moyens, dont la campagne de socio-financement en ligne One dollar gift (3 445 $), la vente de moitié-moitié, pourboires du bar et tirages de certificats-cadeaux au Tournoi Bud Light des Escoumins (916,70 $), les dons du Club Lions Escoumins-Bergeronnes (1 500 $), les Chevaliers de Colomb des Escoumins (500 $), les Chevaliers de Colomb de Sacré-Cœur ( 1 000 $) de même que la Fondation Maurice Tanguay qui a remis 10 000 $. L’entrepreneur Plasteck qui est également maître d’œuvre des travaux, Les cuisines BBCDS et Carl Brassard électricien ont également contribué par le biais de leur expertise respective.

La famille Tremblay-Morneau tient à remercier chaleureusement Viviane Dufour et ses deux alliées Gina Tremblay et Mélisse Hovington ainsi que tous ceux et celles qui ont contribué de près ou de loin à la levée de fonds.

Une étape à la fois

Inutile d’ajouter que les besoins sont grands pour la famille Morneau-Tremblay, puisque la polyneuropathie sensitivomotrice qui affecte Alexia et Norah âgées de 6 ans, est un maladie neuro-musculaire dégénérative. « Actuellement elles préfèrent marcher à quatre pattes même si elles ont une marchette », ajoute la maman Marie-Ève Morneau. Vers l’âge de dix ans, elles vont régresser pour en venir « à avoir de la difficulté à s’asseoir », ajoute Mme Morneau.

Pour l’instant, à part le lève-personne, les Morneau-Tremblay n’envisagent pas d’autres besoins à court terme. Même si la voiture actuelle (VUS) fait l’affaire, une fourgonnette adaptée rendrait la tâche des parents plus facile et permettrait d’améliorer les déplacements fréquents vers les grands centres. « Le gouvernement paie pour adapter la fourgonnette neuve mais nous devons assumer les coûts de l’achat avant », précise la maman. Pour l’instant, elle réussit à installer les petites sur le siège arrière de son VUS et à ranger les fauteuils roulants dans la valise arrière. « Mais après ça il n’y a plus rien qui entre dans le coffre », ajoute-t-elle.

Bien que le papa des jumelles travaille à l’extérieur deux semaines par mois, Marie-Ève assure à elle seule le quotidien sans aide extérieure, « à l’exception des situations d’urgence ». Elle fréquentent l’école Marie-Immaculée où une éducatrice leur est assignée. « Elles aiment ça, elles ont un bon professeur et une bonne éducatrice mais nous avons beaucoup de rendez-vous médicaux et lorsqu’elles sont malades je les garde à la maison, donc elles s’absentent souvent », conclut la maman.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des