La gestion de la ville préoccupe un citoyen

Photo de Shirley Kennedy
Par Shirley Kennedy
La gestion de la ville préoccupe un citoyen
Photo archives Journal Haute-Côte-Nord

Forestville – Rapports des firmes Alia Conseil et Raymond Chabot Grant Thornton en main grâce à la Loi sur l’accès à l’information, Guillaume Chiasson de Forestville a confronté la mairesse Micheline Anctil mardi dernier, en séance publique du conseil municipal.

Le citoyen de Forestville a partagé ses inquiétudes face à des erreurs de transcription dans le budget de la Ville publié dans le Journal Haute-Côte-Nord, avant d’énumérer les divers événements et irrégularités relatés dans les deux rapports commandés par le conseil municipal en 2017 concernant le climat de travail à la Ville et l’examen des états financiers de 2009 à 2016. L’indemnité de départ de 172 000 $ versée à l’ex-directeur général Daniel Brochu, les frais d’avocats et d’études, l’achat du terrain de la 1re Avenue et les erreurs dans les paies et vacances des employés de la ville révélés dans les rapports, ont été soulevés par M. Chiasson qui a demandé à la mairesse si elle croyait que le conseil municipal avait exercé une gestion saine et transparente des finances publiques. « Nous avons obtenu les éclairages nécessaires pour prendre les bonnes décisions, nous avons redressé la situation de main de maître, dans les règles de l’art et malgré les dépenses, nous avons poursuivi nos investissements dans le développement », a rétorqué Micheline Anctil. Guillaume Chiasson a indiqué que tout ceci représente une somme considérable qui amène un questionnement au niveau de la saine gestion. Micheline Anctil a répondu que le conseil municipal avait fait preuve d’un courage politique assez exceptionnel dans les dossiers en cause.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des