Centraide renoue avec le cap des 700 000 dollars

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Centraide renoue avec le cap des 700 000 dollars
Roxanne Gauthier agente de communication et de développement chez Centraide, l’ambassadrice jeunesse Emmy Foster et les coprésidents d’honneur Patrick Lapointe, Claude Deschênes et Mathieu Pelletier, entourent la directrice générale de Centraide Josée Mailloux. Photo Bokeh35

Baie-Comeau – Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan vient de connaître une campagne de financement qui lui permet de franchir à nouveau la barre des 700 000 $, ce qui ne s’était pas vu depuis 2012.

Le samedi 26 janvier, c’était jour de dévoilement dans le cadre d’un gala sur le thème Saveurs du monde. Les principaux acteurs de cette 24e campagne avaient le cœur léger et le sourire aux lèvres, car les fruits de leurs efforts et la générosité proverbiale de la population ont permis de récolter 701 168 $, rien de moins!

Les coprésidents d’honneur Mathieu Pelletier, Patrick Lapointe et Claude Deschênes ainsi que l’ambassadrice jeunesse Emmy Foster, appuyés par Josée Mailloux et Roxanne Gauthier, de l’équipe de Centraide, ont effectué un travail colossal et les résultats ont été au rendez-vous.

« C’est au-delà de nos attentes. Au début de la campagne, j’avais lancé à la blague qu’on pouvait atteindre 700 000 $. Finalement, on l’a atteint », lance Mathieu Pelletier, visiblement comblé. Un objectif conservateur de 640 000 $ avait été donné en début de campagne.

Les milieux de travail

Celui qui occupe aussi le poste de trésorier au conseil d’administration de Centraide depuis 2014 explique que le dollar de plus par semaine que plusieurs employés ont accepté de donner par retenue à la source a fait « la très grosse différence ». À titre d’exemple, du côté des grands milieux de travail, cet ajout a permis d’amasser des montants additionnels de 22 000 $ chez Hydro-Québec, de 15 000 $ chez Alcoa et de 10 000 $ chez Produits forestiers Résolu.

Directrice générale de Centraide, Josée Mailloux confirme que les activités bénéfices ont rapporté entre 60 000 $ et 70 000 $. La différence pour atteindre le résultat de 701 168 $ provient des contributions par le principe de retenue à la source et par les dons corporatifs.

Fait à noter, quatre nouvelles campagnes en milieu de travail ont été développées, ce qui n’est pas rien, insiste Mathieu Pelletier. La base des donateurs a été élargie du côté des PME, mais également chez les 25-35 ans.

La campagne de financement 2017-2018 avait permis à Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan de prendre le deuxième rang des régions du Québec avec des dons de 14,60 $ par habitant.

« C’est sûr que cette statistique-là va augmenter », affirme le coprésident d’honneur, en référence au montant du don par habitant. Par contre, pour ce qui est du rang, il affirme que Centraide du Grand-Montréal sera difficile à déloger.

Prix Centraide

Centraide, qui redistribue une large partie de l’argent récolté à une trentaine d’organismes, a profité de cette soirée de clôture pour remettre ses prix annuels. Ainsi, Marika Savoie-Trudel et Simon Robichaud ont été honorés chez les bénévoles.

Le CPE Au Carré de sable, Matériaux Manic, Boisaco et Englobe ont aussi été récompensés pour la mise en place de campagnes en milieu de travail, tout comme le cégep de Baie-Comeau l’a été pour la hausse marquée de dons par retenue sur la paie.

La Caisse Desjardins de Baie-Comeau, pour son implication et son dynamisme, et Fabrication Fransi, pour son soutien de longue date, ont également été récompensés. Enfin, Hydro-Québec, Alcoa, Ville de Baie-Comeau ainsi que Produits forestiers Résolu et la Fondation Abitibi-Manicouagan ont été honorés à titre d’alliés essentiels.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des