Linda Isabelle, artiste à plein temps

Photo de Shirley Kennedy
Par Shirley Kennedy
Linda Isabelle, artiste à plein temps
Toujours généreuse, l’artiste a fait tirer, lors de son activité portes ouvertes, une toile d’une valeur de 1 000 $ qui a été remportée par Lise Leblanc de Baie-Comeau. Deux autres prix de présence ont fait l’objet de tirages et ont été remportés par Marie-Claude Rioux et Robin Bennett. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Forestville – Près de cent personnes ont répondu à l’invitation de l’artiste-peintre Linda Isabelle à l’occasion de son activité portes ouvertes tenue le 18 août dernier.

Alors que son talent est de plus en plus reconnu au Québec et même ailleurs, l’artiste-peintre chouchou des symposiums demeure toujours disponible pour son public de la première heure.

À l’instar de l’an dernier, Linda Isabelle a reçu le 18 août, les amateurs d’art et plus particulièrement ses fidèles, dans son atelier de la route 138 à Forestville.

De plus en plus en demande, l’artiste peintre originaire de Pointe-Lebel aura participé d’ici l’automne, à plus d’une vingtaine de symposiums aux quatre coins du Québec.

La canicule qu’a connue le Québec a certes eu des retombées positives sur les expositions et symposiums et par conséquent sur les ventes des œuvres, se réjouit Madame Isabelle. « C’est plus agréable et aussi plus facile pour nous lorsqu’il y a de la belle température. Nous n’avons pas besoin de protéger nos toiles de l’humidité et de la pluie. Mais par contre pour peindre, c’était parfois très chaud », raconte-t-elle.

Une clientèle éclectique
Au fil des symposiums où elle doit peindre pour maintenir son inventaire, cette autodidacte transporte une vingtaine d’œuvres susceptibles d’intéresser son public cible. « Il y a des endroits où je sais que c’est plus conservateur alors je vais apporter moins d’œuvres de ma collection Les tout nus, alors qu’ailleurs ce sera vraiment un hit ».

Reconnaissance ici et ailleurs
Dans le cadre du Symposium de peinture l’Art en fête du Cercle des Artistes-Peintres de St-Hubert, Desjardins a choisi deux artistes coup de cœur qui ont reçu chacune une bourse de 250 $. Linda Isabelle a donc partagé les honneurs avec Hélène Nassif, une autre artiste du symposium.

Outre le rayonnement de son talent qui s’étend au Québec et ailleurs au Canada, Linda Isabelle exporte ses œuvres en Europe, aux États-Unis et en Australie. Des amateurs rencontrés en symposium ou encore des collectionneurs qui tombent sous le charme de ses personnages uniques via son site Internet, n’hésitent pas à se faire envoyer outre-mer les bijoux de Linda Isabelle.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des
branimir misic
Guest

Bravo Linda,
à la prochaine,
branimir