Premier match des Excavations A. Savard – Dallaire sauve la mise malgré la défaite

Premier match des Excavations A. Savard – Dallaire sauve la mise malgré la défaite

Le cerbère des Excavations A. Savard, Jeffrey Dallaire, a réalisé des arrêts-clés lors de cette rencontre. Photo courtoisie Gilles Fiset

Forestville – Malgré un départ « canon », enfilant deux buts sur les deux premiers tirs, en moins de 4 minutes de jeu, les Excavations A. Savard ont baissé pavillon 4 à 2, dans le tout premier match de l’équipe en saison régulière qui l’opposait au Construction Éclair de Charlevoix.

Marc-Alexandre Tremblay et Marc-Antoine Vaillancourt ont marqué pour les Nord-Côtiers dans ce match âprement disputé. Pour sa part, Charlevoix a espacé un but à chacune des périodes, pour en ajouter un autre dans un filet désert à la toute fin du troisième engagement.

Le coach Philippe Gauthier était tout de même très satisfait des siens. « Charlevoix était complet, tandis qu’il nous manquait un joueur pour compléter l’alignement. Avec les absences de Landry et de Bernatchez, on a dû mettre les bouchées doubles », analysait-il.

C’est toutefois le deuxième « vingt » qui a fait le plus mal. Un but refusé et les quatre pénalités contre une seule ont eu pour effet de ralentir l’équipe de la Haute-Côte-Nord. « On a pris des punitions et on avait tendance à courir partout. N’eût été la performance du gardien Jeffrey Dallaire (troisième étoile du match), qui a fait deux arrêts vraiment spectaculaires, nous serions rentrés au vestiaire avec un retard de deux ou même trois buts ».

Match « musclé » anticipé

En attendant le résultat de la rencontre jouée à Dolbeau samedi dernier, les amateurs se préparent pour le premier match local qui sera présenté le 4 novembre à 19 h 30 au Complexe Guy-Ouellet.

C’est d’ailleurs à cette occasion qu’on pourrait voir évoluer les Septiliens Terry Vigneault et Tommy Lapierre acquis il y a quelques jours. « On va aussi essayer d’insérer Shanny Bernier à la formation. Avec ces trois gars, nous devrions être capables de faire face à la musique », a conclu l’entraîneur qui anticipe du brasse-camarade. C’est que les visiteurs, le MGR Express de Jonquière, ont déjà fait leur marque sur le plan de la robustesse, avec un total de 74 minutes de pénalités enregistrées uniquement au premier match qui l’opposait à Dolbeau-Mistassini.