Mesures et programmes instaurés

Mesures et programmes instaurés

Les Escoumins – Outre la mise sur pied d’un centre de transfert des ordures ménagères et les négociations entreprises avec la régie Manicouagan et d’autres lieux d’enfouissements (voir autres textes), plusieurs mesures sont préconisées par les élus et l’équipe de gestion des matières résiduelles de la MRC.

Tout d’abord, on retrouve environ 160 conteneurs à chargement arrière et 80 bacs à couvercle pivotant d’une capacité de 1 100 litres sur le territoire. Considérés obsolètes et généralement en très mauvais état, ceux-ci devront être remplacés par des conteneurs à chargement avant pour la collecte commerciale des ordures et des matières recyclables, ou encore par des bacs de 1 100 litres à couvercle plat.

« Les bacs de 1100 litres à couvercle pivotant ainsi que les conteneurs à chargement arrière que certains utilisent actuellement impliquent du temps de manutention qui pourrait être évité », explique Julie Hamelin du service de gestion des matières résiduelles.

Lors du prochain appel d’offres pour la collecte des matières résiduelles, ces types de bacs et conteneurs ne feront plus partie du devis. La MRC fera donc l’acquisition de 44 bacs d’une capacité de 1 100 litres au coût de 485 $ l’unité taxes en sus (proposition de Pièces d’Auto Deschênes-Home Hardware de Sacré-Cœur) pour les revendre à prix coûtant aux utilisateurs qui en désireront. La MRC fera également un appel d’offres pour obtenir le meilleur prix possible pour les conteneurs à chargement avant.

« Au niveau santé, sécurité au travail et efficacité, les bacs à chargement arrière ne représentent pas la meilleure option. Il faut deux employés pour opérer avec les bacs à chargement arrière comparativement à un seul employé qui n’a pas à descendre de son camion pour les bacs à chargement avant. De plus, plusieurs conteneurs à chargement arrière sont désuets et recueillent des précipitations, ce qui fait augmenter le poids des ordures. Pour toutes ces raisons, une économie devrait être au rendez-vous avec de nouveaux conteneurs », selon Mme Hamelin.

En route vers le compostage

Dans le but d’atteindre l’objectif de récupération de 60 % de la matière organique putrescible résiduelle, la MRC prévoit la mise en œuvre d’un projet de recyclage des matières organiques à partir des ordures ménagères (collecte à deux voies).

Dans un premier temps, la MRC présentera au MDDELCC un avant-projet afin d’obtenir l’éligibilité au programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage, qui permet de subventionner une partie des coûts liés à la préparation et la valorisation de la matière organique. La gestion des matières organiques à partir des ordures représente une alternative intéressante pour la MRC de La Haute-Côte-Nord comparativement à l’ajout d’une collecte supplémentaire (bacs bruns) pour récupérer la matière organique, laquelle engendre des coûts afférents importants ainsi que de la pollution atmosphérique.

Parallèlement, le conseil des maires met sur pied un programme d’aide financière pour l’acquisition d’un composteur/biodigesteur domestique offert à l’ensemble des citoyens de la Haute-Côte-Nord. Cette aide financière couvre 50 % du prix d’achat (incluant les taxes), jusqu’à concurrence de 59 $ par unité et par adresse et l’achat devra obligatoirement être complété chez un commerçant dont l’établissement est situé sur le territoire de la MRC de La Haute-Côte-Nord ou directement à la MRC. Le programme se terminera lorsque les fonds prévus au budget seront écoulés.

De l’accompagnement pour nos commerçants

Depuis l’an dernier, la MRC offre un programme d’accompagnement technique et de l’aide financière pour les usagers commerciaux et institutionnels de la région. Une conseillère est disponible pour évaluer les besoins des commerçants et optimiser la gestion des matières résiduelles de leur établissement.

Une aide financière pouvant atteindre 1000 $ par établissement est disponible pour subventionner 50 % des projets permettant de réduire la quantité d’ordures, par exemple par l’achat de bacs de recyclage et de composteurs.

L’accès aux écocentres a également été facilité pour les commerçants, qui peuvent désormais acheminer jusqu’à 10 m3 de matériaux de construction ou effectuer cinq visites gratuitement. Les produits électroniques et la plupart des résidus dangereux provenant du secteur commercial sont également récupérés gratuitement aux écocentres. Finalement, les usagers du secteur commercial sont maintenant invités à participer à la collecte des encombrants, jusqu’à concurrence de 4 m3.

Résidus de jardins

À eux seuls, les résidus de jardin (majoritairement composés de rognures de gazon) représentent 12 % du contenu des ordures en Haute-Côte-Nord. Afin de favoriser l’herbicyclage (action de laisser la pelouse tondue au sol qui permet d’éviter l’enfouissement des rognures de gazon tout en fournissant un engrais naturel à la pelouse), la MRC va de l’avant avec un programme d’aide financière pour l’achat de lames déchiqueteuses et de tondeuses manuelles. Cette aide financière couvre 50 % du prix d’achat (incluant les taxes) de la lame déchiqueteuse pour tondeuse ou de la tondeuse manuelle sans ensachage, jusqu’à concurrence de 30 $ par unité d’occupation, et jusqu’à 50 $ pour les lames de tracteurs.

Couches réutilisables

Un programme d’aide financière pour l’achat de couches réutilisables (lavables) sera offert aux citoyens de la Haute-Côte-Nord. Cette aide financière couvre 50 % du prix d’achat (incluant les taxes) jusqu’à concurrence de 100 $ par utilisateur. Ce programme s’adresse autant aux familles avec de jeunes enfants qu’aux adultes et aînés qui utilisent des culottes d’incontinence.

Tous ces programmes d’aide financière se termineront lorsque les fonds prévus au budget seront écoulés. Les citoyens sont invités à contacter la MRC pour obtenir plus de renseignements.