Martial Hovington

Martial Hovington

Photo courtoisie

Monsieur Hovington, est-ce que c’est la première fois que vous tentez de vous faire élire au conseil municipal des Bergeronnes?

Non, ce n’est pas la première fois. J’ai été conseiller de 1999 à 2009.

Avez-vous une expérience en politique municipale?

Oui, en tant que conseiller.

Quels sont les motifs qui vous poussent à briguer les suffrages à la mairie des Bergeronnes?

Les deux principales raisons sont le changement et la transparence.

Vous habitez Les Bergeronnes de façon permanente depuis combien d’années?

J’ai toujours resté à Bergeronnes!

Quelles sont les premières actions ou dossiers que vous allez prioriser si vous êtes élu le 5 novembre prochain?

Définitivement l’aqueduc et les égouts. Ce sont des dossiers urgents. Je veux aussi m’occuper du tourisme ainsi que de la visibilité des Bergeronnes.

Quel âge avez-vous?

J’ai 57 ans.

Selon vous, qu’est-ce que ça prend pour être un bon maire?

Ça prend de l’écoute. C’est important d’écouter les gens. Le travail d’équipe est aussi très important pour travailler sur les dossiers.