Après un siège de 4 jours au quai de Forestville les Transporteurs en Vrac espèrent avoir gain de cause

Après un siège de 4 jours au quai de Forestville les Transporteurs en Vrac espèrent avoir gain de cause

De lundi à jeudi dernier, les 36 camionneurs artisans des Transporteurs en Vrac de Forestville, se sont relayés au quai afin d’empêcher le chargement de sable de la barge Jean-Joseph du Groupe Riverain qui devait transporter le précieux matériau jusqu’à Matane. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Forestville – Les Transporteurs en Vrac de Forestville ont occupé le quai de Forestville pendant quatre jours la semaine dernière, afin de dénoncer le non-respect d’une entente intervenue en 2017 entre Bétonnière du Golf et la compagnie à numéros de Frédéric Dufour de Tadoussac, qui garantissait l’embauche de 50% du transport de sable des camionneurs artisans.

Au moment d’aller sous presse (vendredi), bien que promise depuis lundi soir, aucune entente écrite n’avait été soumise aux Transporteurs en Vrac de Forestville. « Cette entente verbale dont nous attendons copie écrite, indique que Béton provincial embauchera 100 % des Transporteurs en Vrac tandis que Monsieur Dufour conservera le tamisage et le chargement sur le quai. En contrepartie, les Transporteurs en Vrac ont accordé un escompte sur les prix à Béton provincial », explique la directrice de courtage des Transporteurs en Vrac de Forestville, Nadine Gagné.

Jeudi en après-midi, à la demande du Groupe Riverain, propriétaire de la barge Jean-Joseph, les Transporteurs ont abandonné le siège sur le quai de Forestville afin que le mécanicien de l’entreprise puisse accéder au navire.

« Ce n’est pas Béton provincial qui va me donner le ok c’est Bétonnière du Golf. Et en ce qui concerne mon contrat de tamisage et de chargement, ils n’ont pas d’affaires à ça et je n’ai pas été arrêté. J’attends les directives de Bétonnière du Golf puisque c’est eux qui ont le contrat ».

Les Transporteurs en Vrac estiment que c’est une perte de revenus de 150 000 $ pour l’organisation l’an dernier, en raison du non-respect de l’entente par Frédéric Dufour, qui s’était engagé à recourir aux services des camions artisans à la hauteur de 50% du transport requis pour le chargement des barges de sable. Monsieur Dufour affirmait de façon approximative la semaine dernière, qu’il avait transporté 18 000 tonnes de sable comparativement à 12 000 pour les Transporteurs en Vrac. Après vérification, la directrice de courtage affirme que ce sont plutôt 7 500 tonnes qu’ont transporté les camionneurs artisans l’an dernier.

« Les échanges vont bon train et une entente est attendue sans délai. La Ville exige que ses règlements soient respectés particulièrement en ce qui a trait à l’interdiction de transport sur le chemin Paul-Baie et rue Verreault, que les redevances applicables soient payées et que le transport de nuit cesse immédiatement comme le faisait M. Dufour. Cette façon de faire est irrespectueuse du camping ouvert à proximité », a commenté la mairesse de Forestville, Micheline Anctil.

Une rencontre entre les Transporteurs en Vrac et le Groupe Riverain représenté par messieurs Jean-Guy Coulombe et Martin Gagnon était prévue le lundi 11 juin dernier.

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des