Récompensé au Défi OSEntreprendre, le Krill démarre sur les chapeaux de roue

Récompensé au Défi OSEntreprendre, le Krill démarre sur les chapeaux de roue

Lors du cocktail d’ouverture en mars dernier, au centre de la photo, Catherine Roy-Desmeules et Sébastien Faucher, les propriétaires du Krill Cuisine Terre et Mer. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Les Escoumins – L’équipe du tout nouveau restaurant Le Krill Cuisine Terre et Mer des Escoumins, s’est vue récompensée lors de la 20e édition du Gala régional du Défi OSEntreprendre qui s’est tenu le 25 avril dernier à Sept-Îles. Le restaurant a remporté la première place dans la catégorie Service aux individus.

En compétition avec plusieurs entreprises en démarrage, Le Krill s’est distingué lors du Défi OSEntreprendre, ce concours qui a pour objectif de mettre en lumière les initiatives entrepreneuriales au niveau local, régional et national. Que ce soit des jeunes du primaire, de l’université ou des créateurs d’entreprises, tous ont la chance de se démarquer lors de ce concours. « On a aimé l’expérience d’être avec plein d’autres entrepreneurs et on est revenus encore plus motivés », explique Catherine Roy Desmeules, serveuse et copropriétaire du Krill. « On voit aussi que notre restaurant est reconnu », ajoute Sébastien Faucher, chef et copropriétaire. Les propriétaires du Krill Cuisine Terre et Mer se rendront au national le 13 juin 2018 à Québec. « C’est une validation qu’on est dans la bonne voie », déclare Catherine Roy-Desmeules. Le Krill s’est également illustré en remportant le deuxième prix décerné par le Réseau M pour le mentorat d’affaires. Les jeunes entrepreneurs pourront donc bénéficier des conseils d’une équipe de mentors qualifiés pendant un an.

Le secret est dans les p’tits kekchoses

Couple dans la vie et désormais en affaires, Catherine et Sébastien opèrent le Krill depuis le 31 mars dernier et les commentaires sont très élogieux. Alors qu’ils mijotaient l’idée d’ouvrir un resto ensemble, l’occasion s’est présentée lorsque les propriétaires du restaurant belge Le Rêve Doux qui a fermé ses portes en 2016 ont pris contact avec eux. Établis à Québec, Catherine Roy-Desmeules, escouminoise d’origine, travaillait depuis longtemps comme serveuse, et Sébastien Faucher, natif de Victoriaville, a été chef dans plusieurs restaurants. Ensemble, ils ont d’ailleurs trouvé une ligne directrice pour leur restaurant qui consiste à incorporer les produits de la mer et du terroir.