La MRC entame la ronde des négociations

La MRC entame la ronde des négociations

C’est un virage important qu’entreprend la MRC de La Haute-Côte-Nord en matière de gestion des matières résiduelles. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Les Escoumins – Les maires de la Haute-Côte-Nord ont mandaté le directeur général de la MRC, François Gosselin, afin de négocier avec la Régie de gestion des matières résiduelles Manicouagan et d’autres régies de gestion des matières résiduelles de l’extérieur de la région, pour obtenir le meilleur taux possible concernant l’élimination des ordures apportées par les camions de collecte, et éventuellement par les camions à plancher mobile.

En 2016, la MRC a acheminé 4 281 tonnes métriques d’ordures au lieu d’élimination de la régie de gestion des matières résiduelles Manicouagan (RGMRM), situé à Ragueneau. En vertu de l’entente entrée en vigueur le 1er janvier 2016 entre la MRC et la régie, le tarif est de 97,75$ la tonne plus les redevances à l’élimination (22,24 $), pour un total de 119,99 $ la tonne métrique.

Cette entente ne prévoit pas d’obligation quant à la quantité minimale d’ordures acheminées à la régie de la MRC de Manicouagan.

Afin de minimiser les coûts de collecte des ordures, la MRC de La Haute-Côte-Nord se dotera, à court terme, d’un centre de transfert des ordures qui sera situé sur son territoire (voir autre texte). Actuellement, la RGMRM ne possède pas de balance permettant de peser les chargements apportés par les camions à plancher mobile qui proviendront du futur centre de transfert, mais cette dernière aurait manifesté son intérêt à acquérir une telle balance.

De son côté, la MRC désire obtenir le meilleur taux possible avec la RGMRM our l’élimination des ordures apportées par les camions de collecte et éventuellement par les camions à plancher mobile, lorsqu’une balance sera installée par la régie à cet effet. La MRC négociera également avec d’autres régies de gestion des matières résiduelles pour les ordures apportées par les camions à plancher mobile.

Bien qu’ils manifestent l’intention de privilégier la collaboration régionale dans ce dossier, les maires de la Haute-Côte-Nord évalueront les taux qui leur seront proposés de part et d’autre, puisque les propositions budgétaires de plusieurs lieux d’élimination plus éloignés se comparent avantageusement au tarif actuel de la régie de Manicouagan, et ce en considérant le transport supplémentaire à parcourir avec les camions à plancher mobile.

Selon Julie Hamelin du service de gestion des matières résiduelles de la MRC de La Haute-Côte-Nord, le choix des élus devrait être connu au cours de l’été.