La compagnie Air Saguenay est satisfaite des conclusions

La compagnie Air Saguenay est satisfaite des conclusions

Jean Tremblay, vice-président d’Air Saguenay, estime que son entreprise a instauré des mesures adéquates pour éviter une autre tragédie comme celle du lac Long. Photo courtoisie

Forestville – Au lendemain du dévoilement du rapport du Bureau de la sécurité dans les transports et des recommandations qui en découlent, le vice-président d’Air Saguenay et gestionnaire d’exploitation Jean Tremblay, s’est dit satisfait des conclusions du BST et estime que ce dernier « a bien rendu ce qui s’est passé ».

Cependant, M. Tremblay ne croit pas qu’il soit nécessaire d’installer des indicateurs de décrochage bien qu’il précise qu’il se soumettra à la vindicative si celle-ci devient obligatoire. « Nous avons instauré des mesures suffisantes à mon avis dont un encadrement très rigoureux du circuit et nous avons déposé une note de service interdisant les virages à plus de 30 degrés et une altitude minimale de 300 pieds », dit-il. Selon le rapport du BST, le pilote Romain Desrosiers a incliné son Beaver à 45 degrés avant l’accident.

En engouement qui ne se dément pas

Le vice-président d’Air Saguenay confirme que l’engouement pour ce type de vol destiné aux touristes ne cesse de croître. « Je vous dirais que depuis le 23 août 2015, nous avons cessé nos opérations pendant une semaine et dès la reprise du service, nous n’avons pas senti de baisse de l’achalandage ». Au contraire ajoutera M. Tremblay, bien que ce secteur d’activités ne représente que 5 % du chiffre d’affaires d’Air Saguenay, la demande pour ce type de vol est en croissance. Outre le secteur de Tadoussac, Air Saguenay offre des excursions au Saguenay et dans la Manicouagan.