Gaétan Charron émeut les gens avec son message sur Facebook

Gaétan Charron émeut les gens avec son message sur Facebook

Gaétan Charron a été très étonné par l’ampleur des réactions suscitées par le message lancé sur Facebook. On l’aperçoit ici avec sa conjointe, Guylaine Sirois. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Au début du mois de juillet, Gaétan Charron de Colombier a publié dans un groupe Facebook grand public un message émouvant qui a touché le cœur de plusieurs personnes. Atteint d’un cancer incurable, il a choisi le site Petites annonces Côte-Nord pour partir à la recherche de quelque chose qui n’a pas de prix : la santé.

 

Voici la retranscription de son message publié sur Petites annonces Côte-Nord :

Je recherche la santé. Je n’ai que 60 ans.

Cancer du poumon stade IV. J’aime la vie. J’ai une conjointe merveilleuse, trois enfants et quatre petits-enfants que j’adore. Je ne suis pas croyant et j’ai besoin de croire, car j’ai peur de la mort. Vos encouragements seraient appréciés.

Merci!

 

« C’est une idée comme ça qui m’est passée par la tête », souligne l’homme de 60 ans, résidant à Colombier, qui a reçu un diagnostic de cancer des poumons au stade 4 en 2016. Pendant que d’autres utilisent ce groupe pour vendre ou acheter un sofa, une voiture ou autre objet, lui, il a lancé en quelque sorte de bouteille à la mer avec un texte qu’il a intitulé « Je recherche la santé ».

Sa publication, à l’intérieur de laquelle il disait se trouver trop jeune pour mourir et exprimait sa peur de la mort, a rapidement suscité de nombreuses réactions. Les « j’aime » et les commentaires se sont multipliés à vitesse grand V, à la grande surprise de celui qui n’est pas nécessairement au fait du côté viral associé parfois à Facebook.

Le malade a été inondé de messages d’espoir et d’encouragements. « Au début, je disais merci à chacun, mais au bout de deux jours, j’ai arrêté. Il y en avait trop. J’aurais jamais pensé que ça aurait pris de l’ampleur comme ça », explique-t-il.

Après environ une semaine, Gaétan Charron a retiré son message, dépassé par les proportions qu’il a pris, mais aussi, dit-il, parce qu’il se rendait compte que ce n’était pas nécessairement la place, dans le groupe de vente et d’achat, pour lancer son appel si particulier.

« Du bon monde »

Cependant, les beaux mots qu’il a reçus pendant la publication de son message lui ont fait du bien. « Ça m’a montré qu’il y a encore en maudit du bon monde », lance le citoyen de la Haute-Côte-Nord. Il a constaté que la crainte de la mort était un sujet qui interpellait bien des gens.

Il estime avoir lu autour de 150 commentaires, dont les trois quarts provenaient de personnes qui l’invitaient à ne pas perdre espoir et qui l’assuraient de leurs prières. Certains lui ont envoyé des demandes d’amitié. Des gens l’ont contacté en privé pour manifester leurs encouragements et lui donner des conseils.

« J’ai commencé à accepter des amis, mais à un moment donné, ça poussait trop loin », explique Gaétan Charron. Il a reçu des invitations à joindre divers mouvements religieux ou autres avec les coordonnées des réunions à venir. « Ça ne m’intéresse pas. Moi, je me suis dit que j’aillais croire par moi-même », souligne-t-il.

La mort l’effraie, mais pas les souffrances, contrairement à d’autres. Il se dit qu’aujourd’hui, avec les soins palliatifs, il n’y a plus de raison de souffrir. L’aide médicale à mourir, il y pense d’ailleurs. Il en a même parlé à son médecin. Son cancer est stable heureusement. Il en a eu la confirmation récemment. La radiothérapie fait son effet.

 

  • Johanne Dumont

    Mon ami Gaetan ne prendre pas espoir. Je t’envoie des ondes positives.mes penses sont avec toi. Xxx