Forestville adopte un budget de 6,9 M$

Forestville adopte un budget de 6,9 M$

Un budget de 6,9 M$ dont 474 568 $ en réappropriation de surplus accumulé. À la balance du surplus qui est de 445 302 $, l’administration municipale estime qu’une somme de plus ou moins 300 000 $ y sera ajoutée en provenance du surplus réaffecté de l’année 2017 (non audité à ce jour).

Crédit photo : Journal Haute-Côte-Nord

Le conseil municipal de Forestville adopte un budget équilibré de 6 945 590 $, soit 321 643 $ de plus qu’en 2017. L’exercice budgétaire 2018 se traduit par une appropriation des surplus de 474 568 $ et sera notamment ponctué par la mise à jour de l’équité salariale assortie à la négociation de la convention collective pour lesquels une somme de 100 000 $ est provisionnée.

À ce chapitre, une enveloppe de 30 000 $ est prévue afin de défrayer les services de la firme Layran Service Conseil concernant la mise à jour de l’équité salariale et la négociation de la convention collective.

Le service de police coûtera aux citoyens de Forestville 144 700 $ en 2018, soit 13 500 $ de plus que l’an dernier. En ce qui concerne le service des matières résiduelles, la somme demeure sensiblement identique à 2017 à quelques milliers de dollars près, passant de 512 533 $ l’an dernier à 515 300 $ cette année.

Les revenus de sources locales (taxes) sont de 3,5 M $ soit 50,59 % du revenu total de la Ville de Forestville. Le service des loisirs rapporte 99 700 $, la péréquation 1 042 159 $ et l’entente intermunicipale incendie 612 984 $, soit 35 6112 $ de plus qu’en 2017.

L’administration générale requiert une somme de 1 069 800 $, la sécurité publique 1 067 500 $, le transport routier 1 241 790 $ dont 300 000 $ pour le déneigement et l’hygiène du milieu 1 090 800 $. En loisirs et culture, 873 150 $ seront requis en 2018, dont 125 000 $ seulement pour payer les coûts d’électricité du Complexe Guy-Ouellet et du Club de curling. Une somme de 686 400 $ sera consacrée au service de la dette, ce qui représente 9,88 % des dépenses.

Immobilisations

Parmi les investissements majeurs privilégiés par les élus, la construction de la terrasse Quebert à la Baie-Verte, la réfection de la façade de l’hôtel de ville (80 000 $), un nouveau réseau de téléphonie et d’informatique plus sobre et fonctionnel au coût de 40 000 $, l’étude pour la rampe de mise à l’eau, la rénovation du bâtiment de la piscine, l’aménagement du parc Centre-Ville, l’étude des architectes et ingénieurs pour l’aménagement d’installations sanitaires conformes à la salle Ginette-B.Sirois du Complexe Guy-Ouellet, l’aménagement d’une rampe pour personnes handicapées au bureau d’accueil touristique (12 000 $), la réfection de l’entrepôt du camping (15 000 $), la halte de la 1re Avenue, le traitement des eaux usées au camping de la Baie-Verte (160 000 $) et l’ajout ou le remplacement de ponceux et travaux dans les fossés au secteur Paul-Baie (environ 30 000 $).

À moyen et long terme Forestville envisage les phases 2 et 3 de la réfection de la 1re Avenue « après que l’on ait disposé de l’arboriduc puisque ces phases sont intimement liées à l’arboriduc », a dit la mairesse Micheline Anctil. La réfection de la 2e Avenue pourrait être réalisée en 2020 ou après et les coûts sont estimés entre 4 M$ et 5 M$.

La réfection des trottoirs (50 000 $) et des rues (100 000 $) est toujours dans les plans d’investissements de l’administration municipale pour 2018.

Le plan triennal d’immobilisations adopté lors de cette séance extraordinaire prévoit des investissements de 1 049 000 $ en 2018, 5 590 000 $ dont 4 M$ pour le quai en 2019 et 4 300 000 $ en 2020.

La population de Forestville est actuellement de 3 077 comparativement à 3 119 l’an dernier, dont 32 décès sont survenus en 2017, selon les données fournies par la Fabrique St-Luc de Forestville.