Des citoyens inquiets

Des citoyens inquiets

Les Bergeronnes – Au terme de la lecture et du dépôt du rapport de la firme Benoît Côté, le maire des Bergeronnes Francis Bouchard, a confirmé qu’il ne sait pas encore à qui sera refilée la facture approximative de 25 000 $ de cette vérification comptable pour l’année 2016.

« Nous attendons les recommandations de notre aviseur légal à ce sujet », a simplement lancé le maire des Bergeronnes. Il n’en fallait pas plus pour que quelques citoyennes présentes dans la salle du conseil, partagent leur désapprobation dans l’éventualité que le conseil municipal prenne la décision de régler l’addition. « À titre de citoyenne, j’espère que nous, les citoyens des Bergeronnes, ne paierons pas cette facture-là », a dit Nicole Maltais. Abondant dans le même sens que sa concitoyenne, Nathalie Ross a tenté de tempérer la salle en soulignant qu’il n’était pas nécessaire de débattre à ce sujet dans l’immédiat et qu’il serait préférable de patienter jusqu’au 13 décembre prochain, le temps que les élus prennent connaissance du rapport final et qu’ils puissent en débattre, espérant elle aussi, que la facture ne devienne pas la responsabilité des payeurs de taxes des Bergeronnes.

Pour ce qui est d’une éventuelle plainte au criminel déposée contre l’ex-directrice générale, Francis Bouchard a affirmé « que le conseil prendra les mesures nécessaires s’il y a lieu ». Au moment d’aller sous presse, la représentante des 13 requérants, Marie-Claude Bouchard, avait publiquement manifesté son intention de procéder au dépôt de la plainte elle-même.

Quant à l’ex-directrice générale Lynda Tremblay, elle n’a formulé aucun commentaire à la suite du rapport, tel qu’elle était en droit de le faire. Benoît Côté confirme avoir communiqué avec elle par téléphone et par courriels en quelques occasions pour les besoins de la cause, mais confirme qu’elle ne s’est pas présentée à un rendez-vous, évoquant une raison médicale.