Opération nationale concertée Ceinture – Conducteur comme passagers, on la boucle!

Opération nationale concertée Ceinture – Conducteur comme passagers, on la boucle!

Selon la Sûreté du Québec, pas moins de 15,8 % des chauffeurs de camion omettent de la boucler, tandis que dans l’ensemble des titulaires de permis de conduire, on parle de 5,4 %. Photo Hebdo Nouvelle

Forestville – Le port de la ceinture de sécurité sauve des vies et diminue la gravité des blessures sur les routes, que l’on soit conducteur ou passager. La Sûreté du Québec et ses partenaires martèleront ce message à la grandeur du Québec, d’ici le 29 avril, dans le cadre de la 11e édition de l’opération nationale concertée Ceinture, qui s’est traduite par quatre opérations pour ceinture et l’émission de 10 constats d’infractions remis en Haute-Côte-Nord.

Posté à différents lieux stratégiques, les policiers du poste de la MRC de La Haute-Côte-Nord ont surveillé le comportement des conducteurs, question de vérifier le respect du port de la ceinture, mais plus encore.

La campagne 2018, qui se tient sur le thème Je m’attache, et toi?, veut insister sur l’obligation de tous les occupants d’un véhicule de s’attacher. « On veut mettre l’accent sur le non-port de la ceinture par les passagers », souligne l’agent d’information de la SQ, le sergent Hugues Beaulieu.

Des chiffres troublants

Une étude réalisée de 2012 à 2016 au Québec a révélé que 37 % des décès sur les routes du Québec concernent des passagers arrière qui n’avaient pas bouclé leur ceinture.

Selon cette même étude, 30 % des conducteurs et des passagers de véhicule de promenade décédés ne portaient pas leur ceinture. Les hommes âgés de 25 à 49 ans sont particulièrement représentés. Comme le mentionne le sergent Beaulieu, « plus l’heure avance en soirée, plus les gens sont en était d’ébriété et moins ils s’attachent ».

Le policier rappelle aussi que les personnes qui ne bouclent pas leur ceinture convenablement sont en situation d’infraction. Il fait référence à la mauvaise habitude de certaines de la glisser sous l’aisselle plutôt qu’au-dessus de l’épaule.

Les camionneurs

Fait à noter, les statistiques indiquent que 34 % des conducteurs de véhicules lourds décédés sur les routes ne portaient pas leur ceinture. Pas moins de 15,8 % des chauffeurs de camion omettent de la boucler, tandis que dans l’ensemble des titulaires de permis de conduire, on parle de 5,4 %.

Une collision à une vitesse de 50 km/h multiplie le poids d’une personne ou d’un objet par 20. C’est donc dire qu’un passager de 70 kg (155 livres) devient un projectile de 1 400 kg (3 000 livres) lors d’un impact.

Un conducteur ou un passager pris en flagrant délit de non-port de la ceinture devra acquitter une amende de 127 $, en plus de perdre trois points d’inaptitude. Le conducteur est également responsable de ses passagers de 14 ans et moins. Ainsi, sii deux jeunes ne sont pas attachés, les constats d’infraction vont au conducteur.