Auditorium de la poly des Rivières: la démolition est autorisée

Auditorium de la poly des Rivières: la démolition est autorisée

Crédit photo : Courtoisie

La Commission scolaire de l’Estuaire a reçu l’autorisation écrite du ministère de la Culture et des Communications, d’aller de l’avant avec les travaux de démolition intérieure de l’auditorium de la polyvalente des Rivières de Forestville. C’est ce qu’a dévoilé hier en séance du conseil municipal de Forestville, la mairesse Micheline Anctil.

Faisant état du bilan du conseil municipal à l’approche de la période électorale, Micheline Anctil a dit : « il y a deux coups de maître dont nous sommes très fiers, le projet Hollywood et la salle de spectacles ».

Madame Anctil a précisé qu’elle avait été informée très récemment que la Commission scolaire de l’Estuaire était autorisée à aller en appel d’offres pour les travaux et que les coûts inhérents à ces travaux seraient inclus dans le coût total des travaux de construction de la salle de spectacles. « Nous pouvons donc affirmer que la salle de spectacles sera réalisée en 2018. Nous en sommes très fiers et c’est un dossier qui nous a appris ce que signifie la persévérance ».  La salle du conseil bondée a salué la nouvelle par une salve d’applaudissements.

La Commission scolaire de l’Estuaire demeure prudente

À titre de représentant de l’organisation porteuse du dossier, le directeur général de la Commission scolaire de l’Estuaire, Alain Ouellet, s’est montré plus nuancé dans ses propos. « Oui c’est exact, nous avons reçu l’aval du ministère de la Culture et des Communications pour aller en appel d’offres pour les travaux de démolition intérieure et que les coûts de ces travaux seraient prélevés à même le budget estimé de 4 M$ pour la construction de l’auditorium, mais il n’y a aucune annonce de confirmée pour l’instant ».

Monsieur Ouellet espère un suivi rapide du dossier assorti à une annonce positive dans les prochains mois qui permettra ensuite de confirmer la participation de Patrimoine Canada.

Afin de ne pas léser les entrepreneurs locaux dans cet appel d’offres, Alain Ouellet prévient que celui-ci ne sera pas lancé avant la fin du mois de septembre. « Les entrepreneurs locaux sont débordés par les travaux qui se poursuivent actuellement dans nos établissements de Sacré-Cœur, Les Bergeronnes, Les Escoumins et Baie-Comeau. Nous voulons qu’ils aient l’opportunité et les ressources pour soumissionner sur ce contrat », a-t-il conclu.